En mars dernier, le consortium coordonné par ONERA regroupant Bertin IT et les Universités de Nanterre et de Toulouse, a été retenu dans le cadre du programme ASTRID « Accompagnement spécifique des travaux de recherche et d’innovation Défense ». Cette action, lancée par l’ANR et financée par la DGA, est destinée à soutenir des projets à caractère exploratoire et innovant.

Le consortium a mis en place le projet FLYER, « Intelligence artificielle pour analyser les contenus extrémistes sur internet » qui s’appuiera sur la solution MediaCentric. Il permettra d’améliorer les recherches entreprises par Bertin IT en soutenant les développements de modules d’analyse de texte, basés sur des méthodes d’Intelligence artificielle, et ainsi faire monter en gamme les technologies AMI EI et Mediacentric.

Qu’est-ce que le projet FLYER ?

FLYER a pour vocation d’explorer et d’analyser les réseaux sociaux afin de détecter automatiquement des contenus extrémistes tels que des discours de haine.

Le Consortium a décidé de mêler intelligence artificielle et analyse sociolinguistique en utilisant des techniques basées sur l’apprentissage supervisé adaptatif et notamment :

  • Le croisement des regards sociologiques & linguistiques
  • Le développement des modules d’extraction fine d’information, créés par des chercheurs en sociologie, pour caractériser des contenus selon des critères lexicaux, discursifs & sémantiques.

Bertin IT a joué un rôle majeur en fournissant la solution MediaCentric à ses partenaires pour collecter les messages porteurs de discours de haine. Ce sont ces messages qui serviront de base à l’analyse de l’expression et de la diffusion de ce type de discours sur internet.

Pourquoi le projet FLYER a été retenu ?

Sur les 27 candidats à avoir répondu, le projet FLYER a été retenu notamment pour l’excellence scientifique et technique du consortium et la relation historique de collaboration entre les partenaires.

Les points forts relevé par le Comité ont été :

  • Le très haut niveau d’expertise dans le domaine
  • La multidisciplinarité des acteurs, à la fois industriel, institutionnel et universitaire
  • Des méthodes proposées pertinentes et à la pointe de la recherche

Pour Frédérique SEGOND, directrice de Recherche & Développement de Bertin IT, « Ce qui fait notre force, en plus de l’excellence, c’est de pouvoir collaborer, coconstruire avec des sociologues, des linguistes, des industriels et des gens du terrains. Cela rend le Consortium interdisciplinaire ».

Quelle est la suite ?

Pour Bertin IT, il s’agit d’une étape supplémentaire dans une démarche de recherche et d’innovation permanente pour atteindre un niveau d’excellence. Ce projet répond aussi à l’ambition de Bertin IT d’intégrer l’Intelligence campus, pôle d’innovation de renseignement militaire.